Portraits de leaders : leurs meilleurs conseils en Entreprise

L’hiver commence à se faire long ? Vous avez perdu votre motivation de la nouvelle année ? Alors laissez-vous inspirer par ces portraits de 5 leaders mondialement connus*. Je ne sais pas pour vous, mais moi ça me booste toujours de regarder une interview d’un grand entrepreneur tels que Steve Jobs ou Bill Gates.

Alors voyons voir quels conseils ils peuvent bien nous donner…

ils sont vraiment trop forts, ces entrepreneurs !

1. Jeff Bezos (Amazon)

On vous en parlait dans l’article de la semaine dernière sur les PowerPoint, Jeff Bezos est pour beaucoup un modèle en termes de leadership et d’entrepreneuriat.

Jeff Bezos, le créateur d'Amazon

On ne le présente plus mais un peu quand même

Amazon, ça vous dit quelque chose ? The Washington Post, peut-être ? Et bien, Jeff Bezos est tout simplement le propriétaire de ces deux mastodontes économiques. Et par la même occasion, il est l’homme le plus riche du monde depuis 2017. Rien que ça. Voilà, voilà.

Bon, en tant que bon français, on se dit qu’il s’agit encore d’un dirigeant d’entreprise richissime qui doit avoir un très mauvais fond… A vrai dire, je n’en sais rien. Je ne l’ai jamais croisé et on n’a pas cherché à l’interviewer. On préfère jouer la modestie chez Wipple. Mais en tout cas, on peut lui reconnaître un certain talent pour réussir dans la vie.

Enfant surdoué, il est élevé seul par sa mère adolescente. Il obtient un diplôme en science de l’informatique, travaille à Wall Street et roule ma poule ! Mais à 30 ans, il se rend compte d’une chose, oui ça commence souvent comme ça: l’utilisation du web augmente de 2300% par an. Pas mal ! Il lance alors une bibliothèque en ligne qui se développera et deviendra l’Amazon que l’on connait aujourd’hui. Et comme tout milliardaire qui se respecte, il investit aujourd’hui dans la recherche pour les voyages spatiaux (c’est un critère chez eux).

Un petit conseil, Jeff ?

It’s always Day 1 at Amazon.

Jeff Bezos est très connu pour ses méthodes de management :

  • il a interdit les PowerPoint ;
  • la taille des équipes de travail au principe suivant : 2 pizzas doivent pouvoir les nourrir pour un repas. Alors autant dire que vous mangez une pizza à vous tout seul, vous allez vite être limité 🙂

Chez Amazon, si l'équipe mange plus de deux pizzas, c'est qu'elle est trop grande !

Et, Jeff Bezos est surtout très connu pour sa politique du « Day 1 », ou « Jour 1 ».  
Qu’est-ce que c’est ?
Il s’agit de garder son esprit entrepreneurial comme s’il revivait chaque jour le premier jour où il a lancé son entreprise. “Toute première fois, toutoute première fois.” En effet, quoi de mieux que d’avoir les assurances, notamment financières, d’une grande entreprise tout en gardant la flexibilité d’une start-up ? C’est ce que cherche Jeff Bezos. Et au-delà de la flexibilité, il dit surtout que l’avantage d’une entreprise qui démarre est qu’elle est centrée sur le consommateur (customer first). A l’inverse, une grosse entreprise aura tendance à se concentrer sur ses concurrents.

Alors comment pourriez-vous appliquer cette politique du Day 1 à votre entreprise ? En accordant plus de liberté et d’autonomie à vos équipes pour commencer. Permettez-leur d’être curieux en entreprise (on tente de vous en convaincre dans cet article). Soyez flexible !

2. Bill Gates (Microsoft)

Il a lui aussi été l’homme le plus riche au monde. Bill Gates c’est un peu le mec qui a réussi et qu’on ne peut pas s’empêcher d’aimer. En plus, il est super drôle (si vous ne me croyez pas, allez voir cette vidéo !)

Bill Gates avec son petit air mi-génie, mi-comique

On ne le présente plus mais un peu quand même

Par où commencer ? Bill Gates… Il commence à programmer pour quelques entreprises à l’âge de 13 ans. Il entre à Harvard à 18 ans. Il abandonne ses études pour se lancer dans l’informatique. Bill abandonne Harvard quoi ! Alors oui… Il faut savoir que ça aussi c’est un critère fondamental chez les génies de la Silicon Valley : être brillant et quitter l’école pour lancer sa boîte.

Donc je disais… A 20 ans, il crée Microsoft (Microcomputer Software, à l’époque) ; une belle boîte à l’origine des logiciels de bureautique (Word, Excel ou encore, le petit “préféré” de Jeff, PowerPoint), et aussi et surtout du système d’exploitation Windows. En 2007, il décide de se consacrer principalement à sa fondation (je vous le disais, on ne peut pas s’empêcher de l’aimer).

Un petit conseil, Bill ?

La petite spécialité de Bill, c’est sa « think week » ! Comme on peut s’en douter, Bill Gates est plutôt du genre très occupé. Autant dire qu’il ne lui est pas facile de prendre du recul sur ce qu’il fait avec un emploi du temps aussi chargé. Ça nous fait un point en commun ça, Bill ! Il a donc pris l’habitude de partir 2 semaines par an pour se déconnecter et réfléchir. Il ne regarde pas ses mails, ne répond pas au téléphone mais passe son temps à lire et à penser à ce qu’il veut faire par la suite. Pour cela, les personnes de son entourage ou de son entreprise sont invitées à lui envoyer des articles ou des livres qu’il devrait lire pendant ces deux semaines de réflexion. Et je doute que Tchoupi rentre à l’école en fasse partie.

Alors ça vous semble peut-être trop extrême de vous couper du monde pendant 2 semaines mais en même temps… qu’on se le dise… vous n’êtes pas Bill Gates (à moins que… Hey Bill ! How are you? Come visit us at Tourcoing, France!). 

Quoi qu’il en soit, l’idée à retenir derrière cette pratique, c’est qu’il est parfois compliqué dans notre vie professionnelle de prendre du recul sur ce que l’on fait. Or, avoir une vision à long terme dans l’entreprise est un atout important. Maintenant, à vous de trouver la solution qui vous convient ! Prendre quelques heures chaque semaine pour lire et vous inspirer ? Vous abonner à notre newsletter pour recevoir votre dose d’inspiration une fois par mois ? Chacun son truc ! 😊

3. Arianna Huffington (The Huffington Post)

Vous ne la connaissez peut-être pas très bien mais son nom de famille doit vous dire quelque chose. On change un peu du domaine informatique pour une entrepreneure tout aussi passionnante !

Arianna Huffington, la créatrice du Huffington Post

On ne la présente plus mais un peu quand même

On ne dirait pas comme ça mais Arianna Huffington est grecque. Enfin si je vous dis son nom de jeune fille, ça semble plus évident : Arianna Stassinopoulos. Respirez !

Elle n’a que 16 ans lorsqu’elle obtient une bourse pour partir étudier l’économie à Cambridge et devient la troisième femme élue présidente de la « Cambridge Union Society » qui est la plus ancienne société de débat… au monde.

En 2005, elle crée le site d’informations The Huffington Post qui révolutionne le journalisme online grâce à son interactivité. En parallèle, elle a publié de nombreux livres sur la politique, le monde de l’entreprise ou encore le bien être.

Un petit conseil, Arianna ?

Restore connection is not just for devices. It is for people too. If we cannot disconnect, we cannot lead.

Cette citation va peut-être vous surprendre : pourquoi Wipple nous dit de se déconnecter alors qu’ils intègrent des outils digitaux ? Parce que, chez Wipple, nous pensons que la technologie est au service de l’humain. Alors si vous ne savez pas vous reconnecter humainement, j’ai bien peur que nos outils perdent de leur utilité. Pour collaborer, pour créer de l’intelligence collective, il faut parfois fermer son ordinateur et échanger avec la personne qui est en face de nous.

On limite le digital pour se reconnecter humainement !

4. Steve Jobs

Je sais, je sais… Le débat est vif concernant la qualité des produits Apple mais je pense (j’espère) mettre tout le monde d’accord en disant que Steve Jobs était visionnaire sur pas mal de critères sur son marché. 

Steve Jobs, l'entrepreneur à la pomme !

On ne le présente plus mais un peu quand même

Steve Jobs fait partie des pionniers des ordinateurs personnels, des smartphones et encore des tablettes. Et si vous faites partie des détracteurs d’Apple, vous ne pourrez quand même pas me contredire sur Pixar ? Eh oui, Buzz l’Eclair, Némo, Wall-e, c’est aussi Steve Jobs.

En ce qui concerne son enfance, on ne change pas une équipe qui gagne. Après quelques problèmes de scolarité, il est embauché en job d’été par une entreprise dans l’IT alors qu’il n’a que 13 ans. Il quitte l’université en cachette et consomme de la LSD. Bah dis donc Steve ! Finalement, ceux qu’on n’appelle « délinquant » sont peut-être simplement des génies incompris… n’en faisons pas une généralité tout de même 🙂 En ce qui concerne la LSD, Steve Jobs assurera que ça a été l’un des facteurs de sa réussite et va jusqu’à dire que Bill Gates aurait dû en consommer. Pas cool, Steve.

Un petit conseil, Steve ?

Great things in business are never done by one person, they’re done by a team of people.

Et bien, chez Wipple, on ne pourrait pas être plus d’accord ! Les meilleures choses en entreprise ne sont jamais faites par une personne, elles sont faites par un groupe de personnes. Oh que oui ! Et tout ça, c’est à cause de l’intelligence collective ! Oh bah comme par hasard, on a déjà écrit un article là-dessus.

L’intelligence collective, c’est le simple constat qu’un groupe de personne est plus intelligent que la somme des intelligences des personnes de ce groupe (je suis sûre que vous avez déjà entendu ça quelque part). Et tout ça, Aristote le disait déjà à son époque. Est-ce que Steve Jobs aurait une admiration secrète pour Aristote ? L’histoire ne le dit pas…

Steve Jobs est-il un disciple d'Aristote ?

5. Mary Barra (General Motors)

Si je vous dis General Motors, vous pensez à un bon vieux texan bedonnant qui aime sortir sa vieille Cadillac le week-end ? Et bien c’est loupé ! La personne à la tête de ce constructeur automobile, c’est Mary Barra (et croyez-moi, elle n’a rien d’un bon vieux texan).

Je vous l'avais dit, Mary Barra ne ressemble pas du tout à un vieux texan.

On ne la présente plus mais un peu quand même

Alors ça vous étonne ? Et bien, il y a de quoi ! Mary Barra est d’ailleurs la première femme à occuper ce poste chez un constructeur automobile. Son père était ouvrier chez General Motors et elle a réussi à gravir les échelons jusqu’à la direction de l’entreprise. Elle a eu un rôle majeur dans le redressement de celle-ci. Bon, il lui aura tout de même fallu 36 ans pour passer de stagiaire à directrice de General Motors… Plutôt persévérante & fidèle, Mary !

En 2017, elle est élue au directoire de la Walt Disney Company et en 2018, elle est la quatrième femme la plus puissante du monde selon le magazine Forbes. Selon ses collaborateurs, c’est une leader qui accorde beaucoup d’importance à l’écoute active (et nous on trouve ça super).

Un petit conseil, Mary ?

If we win the hearts and minds of employees, we’re going to have better business success.

Encore aujourd’hui, beaucoup d’entreprises ont des doutes quant à l’intérêt d’investir dans leur culture d’entreprise. Pourtant, comme le dit Mary Barra, si nous gagnons le cœur et l’esprit de nos employés, l’entreprise gagnera en succès. La culture d’entreprise, et le rôle d’un leader, sont de convaincre les collaborateurs que ce qu’ils font a un sens. Pour être un bon leader, il faut savoir motiver et encourager ses employés.

Pour cela, vous devez réellement construire un projet d’entreprise qui sera le reflet de votre culture. Sur le blog, vous pouvez retrouver un article qui vous montre en quoi un projet immobilier d’entreprise peut véhiculer les valeurs et la culture de celle-ci. Nous ne sommes pas les mieux placés pour vous aider à choisir vos valeurs et votre identité, mais nous saurons aménager vos espaces de travail de sorte à montrer à vos employés que ce qu’ils font à du sens, à créer une Workspace experience !

Donnez du sens à votre travail en entreprise

 

La suite au prochain épisode

Allé on s’arrête là pour aujourd’hui.
Richard Branson, Oprah Winfrey ou même Léonard de Vinci seront nos invités pour un deuxième article de ce genre ! Enfin, façon de parler… Vous vous doutez bien qu’on ne va pas vraiment inviter Leonard de Vinci. 
Chez Wipple, on a aussi notre leader à nous. C’est Seb. Bon il n’est pas mondialement connu, mais possible qu’on en parle un peu la prochaine fois aussi !

*Bien entendu, nous cherchons dans cet article à inspirer des bonnes pratiques de ces personnes. Cela étant dit, nous ne cautionnons pas l’entièreté des actes et paroles des personnes évoquées. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *