Comment stimuler la créativité pendant vos séances de créativité ?

Comment stimuler la créativité et avoir de bonnes idées ? En voilà une bonne question ! Il y a plein de façons d’y répondre : faire du sport, cuisiner, écouter de la musique, etc. Sauf qu’on ne va pas du tout vous parler foot ou confiture dans cet article ! Aujourd’hui, on va plutôt vous parler “méthode”. Et vous allez voir, ça peut être très fun et vous faciliter la vie pendant vos séances de créativité et de codesign.

1/ La bissociation.
La quoi ?! Ce terme forgé par Koestler consiste à associer, ou plutôt combiner deux idées, deux solutions ou deux univers parfois a priori très étrangers, afin d’en créer un troisième, inédit.
Prenez par exemple : du beurre et de la colle et inventez un stick pour beurrer vos tartines. D’où le terme “beurre de cacao”…

Résultat de recherche d'images pour "bissociation créativité"

Quel intérêt ? Pour le stick au beurre : Aucun. Pour vos séances de créativité, c’est une excellente méthode pour débloquer certains processus créatifs.

  •  Vous pouvez l’utiliser en échauffement créatif en début de séance de créativité. Par exemple, faites deux tas d’image. Chaque participant pioche une image dans chaque tas et doit inventer un produit ;
  • Pour enrichir un produit ou un service ;
  • Pour créer un logo ;
  • Etc.

Vous avez plus de 40 secondes ? Découvrez 2 autres méthodes.

2/ La pensée latérale 
Il s’agit d’un concept développé par Edward de Bono. 
Avec la pensée latérale, on sort des sentiers battus ! On analyse une situation d’un point de vue unique, inattendu voire irréaliste afin de découvrir une solution à laquelle on n’avait pas du tout pensé (mais alors pas du tout !).

Un petit exemple ? (que vous pourrez répéter à la machine à café)
Un homme tombe d’un immeuble de vingt étages. “Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien”. Puis il atterit et contre tout attente survit. Comment est-ce possible ?
Réfléchissons !
Il y a de très grandes chances que la première chose à laquelle vous pensiez soit “Mais c’est impossible !”. Ça, c’est la pensée verticale, la pensée classique.
Alors que si on adopte la pensée latérale, on parvient à d’autres réponses. “L’homme est tombé d’une fenêtre du premier étage” en est une.
Evidemment !
Le « penseur latéral » (Lateral Thinker), pour trouver une solution, doit pouvoir modifier sa perception du monde. Et devinez-quoi, notre cerveau n’aime pas ça. 
Retrouvez ici un petit atelier pour vous aider à adopter la pensée latérale pendant vos séances de brainstorming : Les chapeaux de Bono.

3/ Le brainstorming
Vous connaissez sûrement cette méthode mais un peu moins ce qui se cache vraiment derrière le terme “brainstorming”.
Cette technique de créativité consiste à générer le plus d’idées possibles dans un minimum de temps. Un processus rendu possible par quelques règles d’interaction simples (qui varient plus ou moins).

Voici les règles by Wipple : 

  • La censure et la moquerie tu oublieras. La spontanéité et la bienveillance tu privilégieras ;
  • Avec altérité tu communiqueras ;
  • Ce qui dans cette salle se passera, dans cette salle restera !
  • A la qualité, toujours la quantité tu préféreras. C’est de la quantité que la qualité on extraira ;
  • Plus spontané tu seras, meilleur tu seras. A ton inconscient, confiance tu feras ;
  • Tout le temps tu parleras, tout le temps tu rebondiras sur ce que ton collègue dira. MAIS une seule personne à la fois interviendra.

Cette technique est utilisée dans de nombreux ateliers. 
L’un des meilleurs outils digitaux pour la mettre en pratique est le logiciel PinBoard de We Inspire (post-it numérique). Idéal pour faire un compte rendu de séance en un rien de temps !

La prochaine fois, on vous donner quelques astuces pour traiter toutes les bonnes idées que vous avez générées.
A très vite !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *