Enfilez votre chapeau ! (les chapeaux de Bono)

« Je vous propose de porter 6 Chapeaux … qui correspondent à 6 rôles… 6 modes de pensée … autant d’angles d’attaque d’un problème ou d’une question. » nous dit Edward de Bono, l’inventeur de la technique des Chapeaux de Bono (et oui, il leur a même donné son nom).

Il s’agit d’un exercice assez connu pour trouver une solution à un problème en groupe.
Nous vous avons d’ailleurs dernièrement parlé des méthodes de créativité et notamment de la pensée bilatérale. L’activité Les chapeaux de Bono en est un bon exemple d’application.
On vous explique comment le pratiquer.

Combien de temps on prévoit ? Environ 2 heures.
Combien doit-on être ? De 5 à 30 personnes.
Qu’est-ce-qu’on doit prévoir ? Six chapeaux de six couleurs (soyez créatifs si vous n’en avez pas), de quoi écrire (paperboard, mur interactif, écran interactif…), votre sourire et quelques cafés.
Quand l’utiliser ?
– dans le cadre d’une réunion de projet pour éviter la censure et la confusion 
– pour travailler sur la posture des participants au cours d’un workshop

Pourquoi ?
Pour Edward de Bono, le secret pour mieux réfléchir, c’est de ne faire qu’une chose à la fois.
En effet, quand on réfléchit, un grand nombre d’idées se bousculent dans notre tête. On ne sait pas bien comment les prendre ni les exprimer. On est confus !
En se cantonnant à une posture, les idées sont plus organisées, plus claires. Et il est plus facile de les exprimer.

Comment ça marche ? 
Chaque personne revêt un joli chapeau d’une couleur particulière. Chaque couleur symbolise une des 6 postures mises en avant par Edward de Bono. 
Et chaque personne incarne la posture associée à son chapeau : 

  • la neutralité (chapeau blanc) – on se base sur les faits et rien que les faits. On n’interprète pas.
  • la critique émotionnelle (chapeau rouge) – on exprime ses émotions, sentiments. On s’oppose à l’information impartiale et l’objectivité.
  • la critique négative (chapeau noir) – On fait essentiellement des évaluations négatives. On indique ce qui ne va pas, ce qui est incorrect. On prévoit les échecs (et on les explique sinon ce n’est pas constructif !).
  • la critique positive (chapeau jaune) – On fait essentiellement des évaluations positives. Les remarques sont constructives. On cherche et on examine la valeur et le profit.
  • la créativité (chapeau vert) – On cherche à aller au delà de ce qui est connu ou considéré comme satisfaisant. On cherche d’autres idées et possibilités. 
  • l’organisation (chapeau bleu) – On définit un objectif vers lequel tend la réflexion. On impose la discipline. On organise le déroulement et la réflexion.

 

Comment ça se passe ?
Un organisateur doit leader l’activité.
1/ Présentez l’activité et le thème traité.
2/ Distribuez les chapeaux et rappelez les postures.
3/ C’est parti ! Premier round et vous prenez des notes. (45mn)
4/ Intervertissez les chapeaux et c’est parti pour un second round. Continuez à prendre des notes. (15mn)
5/ Synthétisez & concluez.

Un conseil ?
Pensez à bien briefer les participants au début de l’activité : leur rôle, les chapeaux et rappeler en cours de route ou en cas d’oubli les règles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *